Guilde PVE - Serveur Battle Meditation - MMORPG StarWars : The Old Republic
 
AccueilFAQPortailCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Inscrivez vos personnages dans RAID PLANNER pour planifier nos opés et autres BG classés !
Derniers sujets
Planning Semaine
Lundi : PVP (entrainement)
Mardi : PVE (Hebdos)
Mercredi : PVP (classé groupe)
Jeudi : Libre
Vendredi : PVE (opérations)
Samedi : PVE (opérations)
Dimanche : : PVP (classé solo)

Partagez | 
 

 L'histoire de l'Ordre Obscur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaox

avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 40
Localisation : Carcassonne

MessageSujet: L'histoire de l'Ordre Obscur   Mar 24 Avr - 19:31

Notre conception de la force et du côté obscur :

La Force est un concept abstrait, une puissance mystérieuse omniprésente dans la galaxie et dont l’évocation engendre crainte et fascination. Sa méconnaissance entraîne donc une pléthore de théories. Parmi les approches les plus solides, nous retrouvons le concept d’une Force qui serait en réalité une entité pensante, peut-être même une sorte de divinité. Quelques philosophes ont émis l’hypothèse présentant la Force comme un dieu. En réalité, elle est la matérialisation de deux entités divines rivales et complémentaires : la paix et le chaos. L’existence de l’Ordre Obscur prend sa source dans cette vérité. D’autres estiment que la Force reste un outil très intéressant mais uniquement destiné à être utilisé et manipulé en fonction des besoins. La Force est un champ d'énergie globale générée par tous les êtres vivants. Elle lie la galaxie, portant l'équilibre des deux côtés. Si le Côté Lumineux favorise la connaissance et la paix, la Force a aussi un Côté Obscur : la colère, la peur et l'agression s'en émanent, fournissant une puissance corruptrice à ceux qui souhaitent tirer partie de sa nature destructrice.
Le Côté Obscur et le Côté Lumineux se trouveraient naturellement en équilibre, bien que parfois l’un des aspects de la Force peut dominer l’autre à cause des actes de leurs utilisateurs. Certains philosophes Sith prétendent que le Côté Obscur n’existe pas et est en réalité la Force à l’état brut. D’après ses enseignements, le mal résiderait en chacun, dans les émotions ni contrôlées ni contenues. La clef consisterait en la compréhension de la source des émotions, pour ne pas atteindre l’aveuglement par la colère ou l’affection mais libérer toutefois l’étendu du potentiel de la personne.


La conception de l’Empire :

Un adepte du Côté Obscur n’aura de cesse de développer sa relation avec le Côté Obscur dans le seul but d’augmenter son propre pouvoir… et à terme, détruire ou dominer tous ceux qui s’opposeraient à lui. La philosophie de l’Ordre Sith explique que des émotions fortes apportent réactivité, puissance et vivacité. Finalement, l’Ordre Sith estimait qu’il ne fallait pas brider ses capacités en excuses : "Si tu as le pouvoir d’avoir quelque chose, prends-le." La relation de proximité Maître-Elève permettant une formation rigoureuse et un binôme performant fut récupérée par l’idéologie Sith. Les plus puissants seigneurs Sith eurent par ailleurs de nombreux disciples. Si généralement les premières années d’instruction se passent bien, par la suite l’apprenti Sith commencera à vouloir remplir ses propres objectifs et méditera sur sa propre voie, créant les futurs germes d’un complot contre son Maître afin de prendre sa place. Mais le Maître Sith n’est pas dupe et surtout, n’est pas désarmé ; imprudent est l’apprenti qui pense pouvoir se retourner aussi aisément sans subir le courroux de son précepteur. La plupart des apprentissages se finissaient lorsque l’un des deux tuait l’autre et chaque fois que de nombreux manipulateurs du Côté Obscur émergeaient de la galaxie, leur structure s’effondrait aussitôt en raison de leur nature instable et de leur soif de pouvoir qui les poussait au fratricide. Sous l’Empire, la règle ne changea pas. S’il n’y avait pas de Jedi à affronter, les Sith finissaient toujours par se faire face et à s’autodétruire.


Notre vision du Code Sith :

"La paix est un mensonge, il n'y a que la passion."
Chez les Jedi, la paix est un objectif désirable. La paix de l'esprit permet une grande maîtrise de la Force et ils disent aussi que l'homme est meilleur quand il n'y a pas de conflit. Mais les Sith savent qu'il n'en est rien. C'est leur passion, leur haine et leur désir qui alimentent la Force. C'est par le conflit qu'une civilisation s'améliore et fait ressortir les meilleurs. Le conflit oblige à s'améliorer et pousse ainsi au changement, à la croissance, à l'adaptation, à l'évolution ou à la mort. Il ne s'agit pas là des lois des Sith, mais de celles de l'univers. Sans conflit, il n'y a que stagnation.

"Par la passion, j'ai la puissance."
La passion alimente la puissance (ou la force) du Sith dans la Force. La colère, la haine, la peur, toutes ces émotions qui sont à la fois les plus fortes et les plus sombres. De telles passions confèrent aux Sith le pouvoir. La Force donne aux Sith le pouvoir absolu, même aux Jedi, mais c'est la maîtrise des passions des Seigneurs qui donne aux Sith la puissance qui manque aux serviteurs de la Lumières. Il ne s'agit pas là d'émotions extrêmement négatives : qu'est-ce qui garde les plus rudimentaires créatures en vie ? La peur pour fuir, la colère pour combattre... Sans ces émotions, une créature est assurée de mourir. L'objectif des Sith est d'être plus puissant, de réaliser tout leur potentiel et de ne pas se reposer sur leurs lauriers.

"Par la puissance, j'ai le pouvoir."
Plus le Sith est puissant dans la Force, plus il peut avoir de pouvoir. Mais il doit toujours combattre pour obtenir celui-ci. Sans combat, la victoire n'a aucune signification et il ne progresse pas. Sans combat, il n'y a que la stagnation.

"Par le pouvoir, j'ai la victoire."
A moins que la victoire ne soit acquise en démontrant que sa puissance est supérieure, elle n'est qu'une illusion, temporaire au mieux. Les Sith en attendent plus.

"Par la victoire, je brise mes chaînes."
Certainement le point le plus débattu. Les chaînes représentent les limites d'un Sith, tant celles qui lui ont été imposées que celles qu'il s'impose. L'objectif de tout Sith est de se libérer de telles barrières ; certains pouvaient échouer, même ceux qui avaient un très bon potentiel. Briser ses chaînes signifie, d'une certaine manière, faire ce que l'on souhaite, mais la signification de cette phrase est bien plus complexe qu'il n'y parait. Celui qui se libère de toute limite atteint la perfection, tout son potentiel s'accomplit : puissance parfaite, pouvoir parfait, destin parfait. Voilà ce qu'est l'idéal d'un Sith. Hors, une légende des Sith mentionne l'être parfait sous le nom de Sith'ari. Ce dernier, selon les légendes, détruirait tous les Jedi et sous son influence les Sith seraient plus forts que jamais.

"La Force me libèrera."
Cette sixième et dernière strophe se veut être une conclusion au vers précédents. Pour les Sith, la Force est leur servante et leur maîtresse, leur enseignante et leur compagne. Ils l'utilisent à la fois comme une arme et un outil. En la connaissant et en la maîtrisant, ils connaissent et maîtrisent l'univers. La Force récompensera tous ceux qui visent la perfection.


La prophétie :

Nul ne connaît la date exacte à laquelle fut évoquée pour la première fois la prophétie. Ce qui est certain, c’est quelle est très ancienne. On parle de plusieurs milliers d’années et vraisemblablement peu de temps après la création de la République galactique. Comme les Sorciers Sith pouvaient voir le futur grâce à la Force, il n’est pas étonnant qu’une telle prophétie vu le jour. Les mots composant cette prophétie sont directement tirés de l’Holocron obscur :

Un Sith viendra
Il détruira ses semblables.
Avec lui, les siths renaîtront et le côté obscur de la force sera à son apogée.
Les siths pourront alors utiliser la force à l’état brut sous sa forme la plus primale et seront surpuissants.


Les vrais mots de la prophétie ont été perdus avec le temps mais une chose reste certaine, cette vision vint lors de grands troubles dans la galaxie. Guidé par le gardien à la tête d’une armée des ténèbres, le sith’ari apparaitra. Un être de pure Force, l’élu sera, plus puissant qu’aucun autre Seigneur Sith dans l’histoire.


Notre histoire :

Nous voilà enfin au commencement de notre histoire et de l’avènement de la prophétie décrite dans le journal de Vhincan, le sanguinaire. Malgré la reconquête de Korriban et l’expansion de l’empire fondé par l’actuel et mystérieux empereur, trop de mystère et de déséquilibre sont apparu au sein de la force. Les évènements de la guerre de l’hyperespace et la chute de Freedon Nadd et le massacre des siths par les jedis qui s'en est suivi, a failli être fatal à l'empire et aux utilisateurs du Côté Obscur de la Force. Même si celui-ci reste puissant au vu du nombre de ses partisans et utilisateurs, une force dévastatrice et ancienne gronde. En effet, même si désormais dirigé par un puissant seigneur qui a été proclamé empereur Tenebrae, trop de mystère entoure l’accession du seigneur Vitiate (de son vrai nom) à ce poste. Certains voient en lui l'élu de la prophétie mais très peu de personnes savent qu'il a amplifié ses pouvoirs suite à un rituel qui a déclenché l'anéantissement de la planète Nathéma et de son peuple. On peut se dire en suivant la philosophie sith que l'empereur s'est juste emparé de ce qui lui revenait de droit. Le fort prend au faible. L'appliquer sur des millions d'êtres vivants ne change rien. Mais l'empereur avait tout consumé: la vie, et même la force. Plus rien ne subsistait. Détruire vos ennemis, ou même détruire une planète, voilà qui pouvait se comprendre. Mais là, il ne s'agissait pas d'une simple destruction. Il était question d'annihilation, la texture même de la force avait été réduite en poussière. Le côté obscur de la force est contrarié et doit agir. Sur une planète non répertoriée des régions inconnues, dans les profondeurs d’un tombeau oublié, un évènement obscur se prépare. En effet, balayé par une tempête de force, une dalle mortuaire explose et permet l’ouverture d’un tombeau. Une forme spectrale apparaît alors, une force obscure est alors libérée de ses entraves. Cette forme immatérielle n’est autre que la force à son état le plus brute et primaire. La volonté du Côté Obscur va enfin pouvoir être entendu et écouté. Quelques jours après ces évènements, le spectre qui se fait appeler « le gardien » rentre en contact sur Hutta avec un jeune chasseur de prime du nom de Mac’Arelus. Le gardien, par le biais de ses pouvoirs divinatoires, a perçu dans cet individu inexpérimenté son grand potentiel et le grand avenir qui l’attend. En effet, Mac’Arelus n’est autre que le prochain gagnant de la grande traque. Au vu des crédits et d’éventuelles autres opportunités que pourrait lui rapporter une telle association, Mac’Arelus accepte la mission que lui confie le gardien à savoir récupérer un holocron obscur sur Onderon. A son retour et au moment où il va remplir son contrat en remettant l’holocron à l’endroit convenu avec le gardien, le chasseur de prime tombe dans une embuscade et ne doit sa vie qu’à l’intervention du spectre qui déchaine sur les assaillants ses pouvoirs obscur d’une violence inouïe. Ayant une dette à vie (ironiquement à un fantôme), Mac’Arelus décide d’aider le gardien à réunir de dignes représentants du Côté Obscur agissant sous ses directives. Attiré par ces noirs desseins et se sentant sur la voie d’une grande destinée, Mac’Arelus accepte le challenge tout en sachant qu’il devra travailler en toute discrétion et ne jamais révéler l’existence de cette ordre secret.
Ainsi fut créé l’Ordre Obscur : une guilde de puissants représentants du côté sombre guidés par le gardien et à la recherche du sith’ari. Ils sont les garants de la prophétie et sont prêts à se mettre en travers de l’empereur et du Conseil Noir si le Côté Obscur se retrouve affaibli. Dans l’enseignement prodigués par l’entité de Force obscure, la base de la relation maitre-élève est différente des préceptes Sith. En effet, dans le but que notre ordre reste éternel, la transmission des savoirs et des pouvoirs ne passe pas par l’anéantissement des autres membres de la confrérie. Au contraire, unissons nos pouvoirs et compétences afin de garantir la puissance du Côté Obscur. Un Sith faible ne peut intégrer notre ordre, il nuira notre recherche de la force parfaite.
Le gardien après avoir transféré le savoir contenu dans l’holocron obscur dans 3 autres holocrons sith demande à Mac’Arelus de les déposer sur les planètes de Korriban et de Dromund Kaas afin de retrouver des adeptes puissants du Côté Obscur. C’est ainsi que furent recrutés Bloodmoon, Lethlawlith et Xendor afin de former avec Mac’Arelus les 4 piliers de l’Ordre Obscur.


Dernière édition par Kaox le Sam 2 Fév - 2:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazgul
Ancien
avatar

Messages : 204
Date d'inscription : 22/04/2012
Localisation : Metz (57)

MessageSujet: Re: L'histoire de l'Ordre Obscur   Mar 24 Avr - 22:06

J'aime beaucoup et ça a le mérite d'être original, un grand bravo =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mac'Arelus
Ancien
avatar

Messages : 240
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 36
Localisation : Carcassonne

MessageSujet: Re: L'histoire de l'Ordre Obscur   Dim 29 Avr - 9:17

Oui, je trouve ça bien, je vais éditer la présentation pour faire moins mastoc

_________________

Mé Ze Force Biwiziou... Olouaisse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaox

avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 40
Localisation : Carcassonne

MessageSujet: Re: L'histoire de l'Ordre Obscur   Sam 2 Fév - 2:42

Actualisation de l'histoire en fonction de faits relatés dans le roman REVAN afin de mieux coller avec la chronologie SWTOR. Dites moi ce que vous en pensez, merci!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire de l'Ordre Obscur   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire de l'Ordre Obscur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire de l'Ordre
» l'histoire de Louis de montfort di le Pèlerin
» Histoire de la fauconnerie
» [Spoil]Les missions du mode histoire
» L'Ordre des Hospitaliers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge Noir(JCE) :: Bienvenue !-
Sauter vers: